Biographie

Jean-Louis Berthet, né en 1941, marié et père de 3 enfants, a été magistrat à la Cour des Comptes et vice-président du Conseil général des Yvelines.

Diplômé d’études supérieures de droit public, licencié en littérature comparée, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris – où il a d’ailleurs enseigné de 1973 à 1987-, ancien élève de l’Ecole nationale d’administration (promotion Turgot, 1966-1968), il a été nommé auditeur à la Cour des Comptes en 1968.

Entre 1973 et 1981, il occupe plusieurs postes au sein de cabinets ministériels puis il est pendant trois ans le Directeur du cabinet de Jean-Pierre Soisson (ministre de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs).

Après un passage dans le privé, (de 1982 à 1985, il est directeur du contrôle général du Groupe Préservatrice Foncière Assurances), et après avoir été élu premier adjoint au maire du Chesnay en 1983, il revient à la Cour des comptes.

En plus de ses fonctions de conseiller référendaire, il est rapporteur adjoint au Conseil Constitutionnel (1987-89), commissaire aux Comptes de l’ONU (1986-89), chef du contrôle externe du FMI en 1992, contrôleur des comptes du Programme alimentaire mondial (PAM) de 1996 à 1998, membre puis président de section à la Commission des infractions fiscales de 1995 à 2010. Conseiller maître à la Cour des Comptes en 1989, président de section en 2000.

Premier adjoint du maire du Chesnay de 1983 à 1992, il a été élu conseiller général du canton du Chesnay en 1992 et réélu en 1998 et 2004. Vice-président du Conseil général de 1998 à 2011. Il a aussi été pendant dix ans président élu des bases régionales de sport et de plein-air de »Val de Seine 78″ (Verneuil sur Seine) et des « Boucles de Seine » (Moisson et Mousseaux).

Fondateur (en 1987) et président de l’association « Le Chesnay, d’hier à aujourd’hui », il est le directeur de la revue annuelle « Les Annales du Chesnay », où il a publié de nombreux articles d’histoire locale. Il est l’auteur, en particulier, de « Maignart de Bernières, un châtelain du Chesnay sous Louis XIV » et de « Géricault au Chesnay », dans la collection des « Cahiers du Chesnay ».

106924_13256401_460x306Jean-Louis Berthet a publié plusieurs essais : Les Reflets de la Charente en 1984, Une histoire de France en 1987, Les institutions de la Vème République en 1987, Une éducation politique en pays charentais en 2008 et Un curé de campagne au pays du cognac en 2010.

Il est aussi l’auteur d’ouvrages biographiques, Les naufrages de Géricault en 2012 et Gustave Cuneo d’Ornano, le dernier bonapartiste en 2013,  » Emile gaboriau, le père du roman policier », en 2016, et d’un roman, « Elle, Balzac et moi » en 2014, tous publiés aux éditions du Croît Vif, à Saintes.

Commandeur de l’ordre national du Mérite, Chevalier de l’ordre de la Légion d’Honneur, Chevalier des Palmes Académiques, Chevalier du Mérite Agricole.

On trouvera sur ce blog la présentation de ses livres et ses réflexions sur l’histoire, la vie politique et la démocratie locale.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :